Le CET 1

Le CET 1, qu’est-ce que c’est ? A quoi servent les fonds propres ? Que prévoient les accords de Bâle III ? Comment se situent les banques françaises dans ce domaine ? Pour découvrir les réponses à ces questions, visionnez la vidéo…

Lire la suite

Le coefficient d’exploitation

Le coefficient d’exploitation est un indicateur utilisé pour mesurer l’efficacité de l’exploitation d’une banque… En quoi consiste ce ratio ? Comment est-il calculé ? Pourquoi cet indicateur revêt-il aujourd’hui une telle importance pour les banques ?

Lire la suite

Le LCR (Liquidity Coverage Ratio)

Le LCR, qu’est-ce que c’est ? Comment définir le ratio de liquidité LCR ? Comment se calcule-t-il ? Pourquoi la liquidité bancaire revêt-elle aujourd’hui un caractère si important ? La liquidité bancaire, c’est quoi ? Au sens large, la liquidité pour une banque est sa capacité à mobiliser des ressources rapidement pour faire face à ses obligations de trésorerie. Ces ressources sont globalement les espèces, les actifs monétaires et les actifs non monétaires pouvant être cédé rapidement. La liquidité provient des dépôts des clients. Elle peut aussi venir des marchés financiers comme par exemple le marché interbancaire, à partir desquels les banques peuvent se refinancer. La banque prête à long terme des ressources qu’elle détient à court terme. C’est l’un des aspects fondamentaux de son activité. La liquidité est donc la matière première avec laquelle elle travaille tous les jours. « Etre liquide » est donc vital pour une banque. Pourquoi la liquidité revêt-elle aujourd’hui un caractère si important ? Pour les établissements de crédit, la crise financière de 2008 a été, dans un premier temps, une crise de liquidité. Celle-ci s’est caractérisée par la quasi-fermeture du marché interbancaire. Pour palier en partie aux défaillances des marchés, les banques se sont alors davantage concentrées sur la collecte bilantielle, c’est-à-dire des dépôts des clients. Partant de ce constat, les régulateurs ont fixés de nouvelles règles dites de Bâle III. L’un des volets importants de ces règles est l’introduction de deux ratios de liquidité : un ratio sur la liquidité à court terme, le LCR (Liquidity Coverage Ratio), et un ratio de liquidité à long terme, dit NSFR (Net Stable Funding Ratio). Ce dernier évaluera la capacité des banques à refinancer des encours sur des maturités supérieures à un an.

Lire la suite